( 28 janvier, 2013 )

Prière du bienheureux Clément-Marie Hofbauer pour obtenir la pureté

Sainte Vierge Marie, par votre immaculée conception, purifiez mon coeur, mon âmes et mon corps, au nom de Dieu le Père dont vous êtes la Fille, au nom de Dieu le Fils dont vous êtes la Mère, au nom de l’Esprit-Saint dont Vous êtes l’Epouse, au nom de la très Sainte Trinité dont vous êtes et serez éternellement le temple choisi.

prière pour obtenir la pureté

(texte tiré du livre Prière de Saint Alphonse)

( 28 janvier, 2013 )

Pieux désirs du Frère Saint Gérard Majella

Mon Dieu, j’ai l’intention de vous offrir autant d’actes d’amour qu’en ont jamais produit la très sainte Vierge et tous les Esprits bienheureux, ainsi que tous les fidèles de la terre. Je souhaiterais de vous aimer autant que Jésus-Christ vous aime. Je voudrais renouveller ces actes à chaque soupirs de mon coeur. J’offre aussi ces aspirations à ma Mère Marie.

O mon Dieu, je voudrais pouvoir vous gagner autant de coeurs qu’il y a de grains de sable dans la mer et sur la terre, de feuilles sur les arbres, de plantes dans les champs, d’atomes dans l’air, d’étoiles au ciel, de rayons dans le soleil et la lune. O mon Dieu, je voudrais pouvoir vous ramener tous les pécheurs du monde.

Pieux désirs du Frère Saint Gérard Majella dans Prières 44701172(tiré du livre Prière de Saint Alphonse)

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message :
Vous mettre en copie (CC)
 

( 20 décembre, 2012 )

NEUVAINE DE NOËL DU 16 AU 24 DECEMBRE

NEUVAINE DE NOËL DU 16 AU 24 DECEMBRE dans Prières jesus-nascimento1-e1356009929951

Très aimable Jésus, notre Seigneur, qui vous étant fait pour nous petit enfant, avez voulu naître dans une étable pour nous délivrer des ténèbres du péché, pour nous attirer à vous et nous enflammer de votre saint amour, nous vous adorons comme notre Créateur et notre Rédempteur; nous vous reconnaissons et nous vous voulons pour notre Roi et notre Souverain, et nous vous offrons pour tribut tous les sentiments de notre pauvre coeur. O bon Jésus notre Seigneur et notre Dieu, daignez accepter cette offrande, et afin qu’elle soit digne d’être agrée de vous, pardonnez nous nos fautes, éclairez-nous, enflammez nous de ce feu divin que vous êtes venu apporter dans le monde pour l’allumer en nos coeurs. Que notre âme devienne ainsi un sacrifice perpétuel en votre honneur! Faites qu’elle cherche toujours votre plus grande gloire ici-bas sur la terre, afin qu’elle parvienne un jour à jouir de vos  ineffables beautés dans le ciel. Ainsi soit-il.

(Prière indulgenciée, approbation ecclésiastique 1894)

On peut ajouter chaque jour de la neuvaine :

- l’antienne « O » (du 17 au 23 décembre) dans vos missels,

- le Magnificat,

- on répète l’antienne « O » du jour,

On peut finir par le verset et l’oraison suivante (de la fête de l’Expectation de la Sainte Vierge, au 18 décembre, approuvée par l’Eglise) :

 

V/ Angelus Domini nuntiavit Mariæ,

R/ Et concepit de Spiritu Sancto.

Oremus. Deus, qui de Beatae Mariae Virginis utero Verbum tuum, Angelo nuntiante, carnem suscipere voluisti: praesta supplicibus tuis; ut, qui vere eam Genitricem Dei credimus, ejus apud te intercessionibus adjuvemur. Per Christum Dominum Nostrum.

Amen.

 

( 19 décembre, 2012 )

Prière de Pie XII en réparation des blasphèmes.

En considérant les blasphèmes incessant de nos jours: image, paroles, film, pièce de théatre, journaux, etc. Je me permets de mettre en ligne la prière de réparation de Pie XII. Car les blasphèmes crient vengeance contre Dieu et ne seront jamais assez réparés.Prière de Pie XII en réparation des blasphèmes. dans Prières 49809376-271x300

O Très Auguste Trinité, Père, Fils et Saint-Esprit, qui, bien qu’infiniment heureuse de toute éternité en Vous-même et par Vous-même, daignez accepter avec bienveillance l’hommage qui, de la création tout entière, s’élève jusqu’à votre trône sublime ; détournez, nous Vous en prions, vos yeux et vos oreilles de ces malheureux qui, soit aveuglés par la passion, soit poussés par des influences diaboliques, blasphèment abominablement votre Nom, celui de la très pure Vierge Marie et ceux des Saints.

Retenez, ô Seigneur, le bras de votre justice qui pourrait réduite à néant ceux qui osent se rendre coupables de tant d’impiété.

Accueillez l’hymne de gloire qui sans arrêt s’élève de toute la nature : depuis l’eau de la source qui coule, limpide et silencieuse, jusqu’aux astres qui, mus par l’Amour, resplendissent et décrivent une orbite immense là-haut, dans les cieux.

Accueillez en réparation le choeur de louanges qui, tel l’encens devant les autels, monte de tant d’âmes saintes, qui marchent, sans jamais dévier, dans les sentiers de votre Loi et s’efforcent d’apaiser, par des oeuvres assidues de charité et de pénitence, votre justice offensée ; écoutez le chant de tant d’âmes d’élite qui consacrent leur vie à célébrer votre gloire, la louange ininterrompue que Vous offre l’Eglise, à toute heure et sous tous les cieux.

Et faites qu’un jour, le coeur des blasphémateurs étant converti, toutes les langues et toutes les lèvres s’emploient à chanter ici-bas à l’unisson ce cantique qui résonne sans fin dans les choeurs des anges : « Saint! Saint! Saint est le Seigneur Dieu des armées! Les cieux et la terre sont pleins de votre gloire. »

Ainsi soit-il.

couronnement-pie-xii-218x300 1801 dans Prières divers

Louanges en réparation des blasphèmes

Dieu soit béni ! – Béni soit son saint nom ! – Béni soit Jésus-Christ vrai Dieu et vrai homme ! – Béni soit le nom de Jésus ! – Béni soit le nom de Jésus dans le Très Saint Sacrement de l’autel ! Bénie soit l’incomparable Mère de Dieu la très sainte Vierge Marie ! – Bénie soit sa sainte et immaculée conception ! Bénie soit le nom de Marie Vierge et Mère ! – Béni doit Dieu dans ses anges et dans ses saints !

(Une année chaque fois. (23 juillet 1801.) – Plén. une fois par mois. (8 août 1847.)).

( 19 décembre, 2012 )

Prière de Saint François Xavier.

Prière de Saint François Xavier. dans Prières 10241910

Mon Dieu, je vous aime !

Ce n’est pas pour le ciel que je vous aime,

Ni parce que ceux qui ne vous aiment pas,

Vous les punissez du feu éternel.

A la croix, mon Jésus, vous m’avez pressé sur votre coeur.

Vous avez enduré les clous, le coup de lance, le comble de la honte,

Des douleurs sans nombre, la sueur et l’angoisse, la mort …

Tout cela pour moi, à ma place, pour mes péchés.

Alors, ô Jésus très aimant,

Pourquoi donc ne pas vous aimer d’un amour désintéressé,

Obliant le ciel et l’enfer, non pour être récompensé,

Mais simplement comme vous m’avez aimé ?

C’est ainsi que je vous aime, ainsi que je vous aimerai :

Uniquement parce que vous êtes mon Dieu,

Uniquement parce que vous êtes mon roi.

Ainsi-soit-il

 

Amen.

( 12 décembre, 2012 )

Prière pour obtenir un Roi

Prière pour obtenir un Roi dans Prières voeu-d10

Prière pour le Roi de France :

+

DIEU de tendresse et de Miséricorde,
Nous Vous offrons nos coeurs et nos vies,
Nous Vous offrons l’âme de notre pays.
Sanctifiez-nous. Purifiez-nous.
Edifiez Votre règne parmi nous.

Règne de Justice, de Paix et d’Amour,
Règne de la Volonté Divine.
Que triomphe le Coeur Immaculé de Marie,
Uni à Votre Sacré Coeur Douloureux.
Par Vos Saintes Plaies, Par Votre précieux Sang.

O Coeur de Jésus,
Nous Vous en supplions.
Donnez-nous ce « Roi » selon Votre Coeur,
Que nous Vous demandons à genoux,
Par l’intercession de Votre très Sainte Mère
Que Votre règne arrive.
Que Votre Volonté soit faite,
Venez Seigneur Jésus.

Amen.

(prière tirée du site : http://lebloglaquestion.wordpress.com )

( 10 décembre, 2012 )

Prière à Saint Michel pour la France

Grand Prince de la milice céleste, établi par la Providence divine le protecteur spécial de la France, de grâce ne transportez  pas à une autre nation le glorieux privilège de vous avoir pour Ange tutélaire.
Ah ! ne souffrez pas que notre Patrie cesse d’être la fille  aînée de l’Eglise et que son glorieux titre passe à un autre peuple !Opposez à ses défaillances actuelles la fidélité séculaire de son passé. Souvenez-vous que cette terre confiée à votre sollicitude, fécondée par les sueurs et le sang de nombreux apôtres et martyrs, fut illustre entre toutes  par les vertus de ses enfants, depuis Saint Germain et Sainte Geneviève  jusqu’aux âmes généreuses qui, de nos jours encore, réagissent contre les  envahissements du mal par l’énergie de leur foi et la sainteté de leurs oeuvres.Ô glorieux Archange, faites-vous notre avocat devant le Très-Haut.

Obtenez pour la France, notre chère Patrie, la paix dont elle a tant besoin à l’intérieur et à l’extérieur.

Obtenez-lui un prompt et sincère retour à l’antique foi, source de sa force et de sa grandeur, afin qu’après avoir été humiliée sous les châtiments du Ciel pour ses fautes, elle se relève purifiée et retrempée, capable des mâles vertus qui ont fait sa  gloire  dans les siècles passés.

Ainsi soit-il.

Prière Indulgenciée

Prière à Saint Michel pour la France dans Prières saint-michel
( 7 décembre, 2012 )

Prophetie de Saint Pie X, la France Fille aînée de l’Eglise

Un jour viendra, et nous espérons qu’il n’est pas très éloigné, où la France, comme Saül sur le chemin de Damas, sera enveloppée d’une lumière céleste et entendra une voix qui lui répètera : « Ma fille, pourquoi me persécutes-tu ? » Et, sur sa réponse : « Qui es-tu, Seigneur ? », la voix répliquera : « Je  suis Jésus, que tu persécutes. Il t’est dur de regimber contre  l’aiguillon, parce que, dans ton obstination, tu te ruines toi-même « . Et elle, tremblante, étonnée, dira : »Seigneur, que voulez-vous que je fasse ? ». Et Lui : « Lève-toi, lave tes souillures qui t’ont défigurée, réveille dans ton sein tes sentiments assoupis et le pacte de notre alliance, et va, fille aînée de l’Eglise, nation prédestinée, vase d’élection, va porter, comme par le passé, mon nom devant tous les peuples et tous les rois de la terre ».

(Saint Pie X, le 29 novembre 1911)

Prophetie de Saint Pie X, la France Fille aînée de l'Eglise dans Prières bapteme_clovis

Prière de Saint Pie X pour la France :

« Ô Marie, conçue sans péché, regardez la France, priez pour la France, sauvez la France!  Plus la France est coupable, plus elle a besoin de votre intercession : un mot à Jésus reposant dans vos bras, et la France est sauvée! Ô Jésus, obéissant à Marie, sauvez la France! »

 

Prière du XI° siècle :
«Dieu Tout-Puisant et Eternel, qui avez établi l’empire des Francs, pour être dans le monde l’instrument de Vos divines  volontés, le glaive et le bouclier de Votre Sainte Eglise, nous Vous en prions, prévenez toujours et partout de Votre céleste lumière, les fils suppliants des Francs, afin qu’ils voient ce qu’il faut faire pour réaliser Votre règne en ce monde et que, pour accomplir ce qu’ils auront vu, ils soient remplis de charité, de force et de persévérance.
Par Jésus-Christ Notre Seigneur.
Ainsi soit-il.»

Prière du XI° siècle, récitée dans les églises des Gaules.
(Tiré de Mgr Gay, Sainte Clotilde et les origines chrétiennes de la nation et monarchie françaises, éd. Enault et Vuaillat, Paris, 1867.)

 

( 4 décembre, 2012 )

Saint Sébastien

PRIERE DE SAINT AMBROISE EN L’HONNEUR DE SAINT SEBASTIEN

 » Seigneur adorable, à l’instant où le sang du bienheureux martyr Sébastien est répandu pour la confession de Votre Nom, Vos merveilles sont manifestées, parceque Vous affermissez la vertu dans l’infirmité, Vous augmentez notre zèle, et par sa prière, Vous conférez du secours aux malades. »

Saint Sébastien dans Prières divers img_blog2b_net

 

(Texte tiré du site http://christroi.over-blog.com )

Saint Sébastien, dont le père était de Narbonne et la mère, de Milan, fut cher à Dioclétien pour sa noblesse et sa bravoure. Il naît à Narbonne vers    260 ap. J.-C. de parents chrétiens. Adulte, Sébastien choisit de devenir archer dans une des nombreuses compagnies romaines. Il devint capitaine.

    Chef de la première cohorte, il assistait les chrétiens, dont il partageait la foi en secret. Il encourageait par ses exhortations ceux qui chancelaient. De ce nombre furent Marc et Marcellin,    deux jeunes patriciens, arrêtés comme chrétiens. Leurs parents, leurs amis les conjuraient d’éviter la mort en reniant leur foi; saint Sébastien, qui les visitait souvent, soutint leur courage,    et convertit leurs pères, leurs mères, leurs femmes, leurs enfants et beaucoup d’autres païens.

Ces faits furent dénoncés à Dioclétien : il ordonna d’attacher Sébastien à un poteau et de cribler    son corps de flèches. Ce genre de supplice était sans doute militaire. Sébastien fut laissé pour mort. Une sainte femme, Irène, le fit enlever, pendant la nuit, pour l’ensevelir; mais il fut    retrouvé vivant. Elle le fit soigner chez elle et il se rétablit. Dès qu’il fut en état de sortir, le 20 janvier 290 il vint se mettre sur le passage de l’empereur, qui se rendait au temple; celui-ci fut d’abord terrifié de cette    apparition. Le martyr lui reprocha de persécuter des sujets fidèles qui le servaient loyalement et priaient pour lui. Dioclétien passa de la stupéfaction à la fureur contre le jeune officier; il    le fit battre de verges jusqu’à ce qu’il expirât sous les coups; puis il ordonna de le jeter dans un cloaque. Une pieuse chrétienne, Lucine, fit retirer son corps qui fut enseveli dans les    catacombes, au lieu où s’éleva plus tard la magnifique église de Saint-Sébastien.

    Traditionnellement, un tir est organisé autour du 20 janvier par chaque club ou compagnie pour fêter saint Sébastien.

  * Mgr Paul Guérin, Vie des Saints pour tous les jours de l’année, Editions D.F.T., Argentré-du-Plessis 2003

( 4 décembre, 2012 )

Saint Louis-Marie Grignon de Montfort

CONSECRATION A LA TRES SAINTE VIERGE MARIE DE SAINT LOUIS-MARIE GRIGNON DE MONFORT

 

 Je vous choisis, aujourd’hui, ô Marie, en présence de toute la Cour Céleste, pour ma Mère et ma Reine.
Je vous livre et consacre, en toute soumission et amour, mon corps et mon âme, mes biens intérieurs et extérieurs, et la valeur même de mes bonnes actions passées, présentes et futures, vous laissant un entier et plein droit de disposer de moi et de tout ce qui m’appartient, sans exception, selon votre bon plaisir, à  la plus grande Gloire de Dieu, dans le temps et l’éternité.

Ainsi soit-il

Saint Louis-Marie Grignon de Montfort dans Prières 218880841
Fondateur d’Ordres religieux, Docteur de la médiation de Marie (1673-1716)

Saint Louis-Marie Grignion de La Bacheleraie naquit à Montfort-la-Cane, alors du diocèse de Saint-Malo, aujourd’hui de celui de Rennes, le 31 janvier
1673. Par esprit de religion et d’humilité, il abandonna plus tard le nom de sa famille, pour prendre celui du lieu de sa naissance et de son baptême. Sa
première éducation fut pieuse et forte; il la compléta chez les Jésuites de Rennes, où il acquit la réputation d’un saint Louis de Gonzague.

La Providence le conduisit ensuite à Paris, pour y étudier en diverses maisons tenues par les Sulpiciens, et à Saint-Sulpice même. Dans ce séminaire, où il brilla par son intelligence et sa profonde piété, on ne comprit pas assez les vues de Dieu sur lui. Dieu le permit ainsi pour le former à l’amour de la Croix, dont il devait être l’apôtre passionné. C’est à l’école de Saint-Sulpice qu’il puisa toutefois son merveilleux amour de Marie et qu’il se prépara à devenir Son apôtre et Son docteur.

Jeune prêtre, il fut d’abord aumônier à l’hôpital de Poitiers, où il opéra une réforme aussi prompte qu’étonnante. Ballotté ensuite pendant quelques temps par les persécutions que lui suscitaient les Jansénistes, il se rendit à Rome en vue de s’offrir au Pape pour les missions étrangères, et il reçut du Souverain Pontife l’ordre de travailler à l’évangélisation de la France.

Dès lors, pendant dix ans, il va de missions en missions, dans plusieurs diocèses de l’Ouest, qu’il remue et transforme par sa parole puissante, par la flamme de son zèle et par ses miracles. Il alimente sa vie spirituelle dans une prière continuelle et dans des retraites prolongées, il est l’objet des visites fréquentes de la Sainte Vierge. Ses cantiques populaires complètent les fruits étonnants de sa prédication; il plante partout la Croix; il sème partout la dévotion au Rosaire: il prépare providentiellement les peuples de l’Ouest à leur résistance héroïque au flot destructeur de la Révolution, qui surgira en moins d’un siècle.

Après seize ans d’apostolat, il meurt en pleine prédication, à Saint-Laurent-sur-Sèvre (Vendée), à quarante-trois ans, laissant, pour continuer son oeuvre, une Société de missionnaires, les Soeurs de la Sagesse, et quelques Frères pour les écoles, connus partout aujourd’hui sous le nom de Frères de Saint-Gabriel. C’est un des plus grands saints des temps modernes, et le promoteur des prodigieux développements de la dévotion à la Sainte Vierge à notre époque.

Abbé L. Jaud, Vie des Saints pour tous les jours de l’année, Tours, Mame, 1950.

12345
« Page Précédente  Page Suivante »
|